CoffeeBook

Konrad Ellerhorst by Oliver Treutlein

(veuillez cliquer sur le livre)

Depuis toujours, les tapis donnent des ailes à l’imagination. Il suffi t d’évoquer les mystérieux contes des mille et une nuits, dans lesquels de somptueux tapis volants très précieux et garnis de coussins en soie attendent de transporter le noble héros, en douceur et comme par magie, au lieu de son désir… Les tapis racontent des histoires. Des histoires de beauté, de richesse et de confort, et plus leur qualité est raffi née, plus leur message est prometteur. C’est en effet le tapis, avec sa douceur et son moelleux, à la fois élégante décoration et précieux patrimoine, qui donne à une pièce son atmosphère luxueuse et incomparable, qui souhaite la bienvenue aux hôtes et les invite à s’attarder. Il reste dans les souvenirs, avec ses couleurs et sa force d’expression bien à lui.

Un tel tapis est une oeuvre d’art. C’est une pièce unique, d’une beauté sans égale, tufté à la main à la perfection. Les tapis de ce livre sont eux aussi des oeuvres d’art. Leur histoire semble tirée d’un conte de fées, puisqu’elle commence dans l’un des grands palais du Levant, le Palais de Topkapi, là où la Corne d’Or se jette dans la mer de Marmara, sur l’une des sept collines de l’actuelle Istanbul. C’est là que sont entreposés, bien cachés et gardés comme des joyaux dans leurs trésors, des tissus, habits et tapis antiques : une oasis de beauté secrète et de somptueuse esthétique d’une grande pureté. Et comme dans les contes, ces trésors semblent avoir eux aussi attendu d’être découverts pour à nouveau briller de tout leur éclat. Le gouvernement avait pour ordre de traduire dans le langage des formes moderne du 21è siècle les motifs et ornements antiques, témoins d’un style de vie d’une magnificence incomparable. Cette mission fut confiée à un occidental, Konrad Ellerhorst, architecte d’intérieur, paysagiste de renommée internationale et créateur de tissus et tapis exclusifs et de collections de porcelaine. Également cosmopolite et expert en matière de cultures et d’art. Familier des limites de la véritable élégance, puisqu’il a créé un certain nombre des maisons et yachts les plus élégants à travers le monde.

Konrad Ellerhorst a étudié les motifs historiques du palais dans toute leur complexité, se plongeant dans leur monde fascinant de figures et ornements, se laissant envoûter par la somptuosité de leurs couleurs et le génie de leurs formes. C’est alors qu’il réussit à décoder leur secret, le code de leur beauté et de leur effet magique sur l’observateur. Et à réinterpréter cette beauté pour notre époque, en l’allégeant du superflu et du fardeau des époques passées : moderne sans être assujettie à la mode, rajeunie mais toujours parfaitement équilibrée. La multitude de modèles antiques a inspiré presque cent projets de tapis, dont les dessins s’intègrent parfaitement aux intérieurs du monde entier, que ce soit en Orient ou en Occident, à New York, Paris ou Tokyo, grâce à leur composition et leurs coloris intemporels. La vraie élégance classique fait son effet partout, dans n’importe quel intérieur. Cette élégance se caractérise sans aucun doute par sa qualité, grâce à laquelle le projet et sa réalisation satisfont aux exigences les plus élevées.

L’inspiration artistique rencontre le savoir-faire artisanal poussé à l’extrême : c’est peut-être ainsi que l’on peut résumer au mieux la rencontre entre Konrad Ellerhorst et Oliver Treutlein. En effet, le monde d’Oliver Treutlein est fait de soie, de lin et de laine vierge de Nouvelle- Zélande, dans des qualités très haut de gamme. À partir de ces matières premières, O.T. réalise depuis 1985 des tapis exclusifs tuftés à la main, chacun étant une pièce unique très raffi née. De plus, l’un des principes de travail qu’O.T. s’est imposés étant d’atteindre un niveau de qualité supérieur à celui qui lui est demandé, Konrad Ellerhorst était sûr d’avoir trouvé le bon partenaire pour la réalisation de ses projets. C’est le début d’une collaboration créative : le designer rapporte d’innombrables motifs et idées de ses voyages, parfois des dessins finis et contenant tous les détails, parfois des croquis de motifs ou de captivantes compositions de couleurs.

Tout cela est entre de bonnes mains chez Oliver Treutlein. Autant habitué à concrétiser scrupuleusement les désirs de ses clients qu’à saisir une ambiance et un style à partir de quelques points de repère et d’en faire le tapis idéal pour un espace harmonieux, il rassemble toutes les pièces comme un grand puzzle. Il sélectionne des fibres naturelles très haut de gamme, comme par exemple de la soie de qualité supérieure, raffinée en Suisse et teinte en écheveau pendant des jours dans de grandes cuves, selon une tradition ancestrale. Les couleurs et nuances sont combinées, les hauteurs de poils et encoches varient pour faire apparaître les motifs, qui sont soulignés par des applications en métaux précieux. C’est de cet échange permanent entre l’atelier Ellerhorst et la manufacture Treutlein à Meerbusch/Allemagne que naît l’une des collections les plus exclusives de tapis individuels et de moquettes. Faite main, avec la plus grande précision dans chaque geste, dans chaque détail, chaque nuance, pour garantir l’excellence du résultat. Plus un projet est ambitieux et plus les exigences imposées à l’artisanat d’art sont élevées, plus l’expérience est primordiale, à tous les niveaux. La qualité n’est pas un hasard. Et surtout pas pour la planification de bateaux.

Le yachting est la passion d’O.T.. Il s’est spécialisé dans ces bateaux blancs depuis le début des années 90, et est chargé de l’aménagement de la plupart des plus grands yachts du monde avec son équipe de cinquante spécialistes. La nostalgie universelle des horizons lointains se ressent dans son engagement personnel pour son travail. La fascination d’un yacht de rêve sur la mer exprime la liberté, l’inviolabilité de la sphère privée et le luxe le plus pur. Comme le dit Antoine de Saint-Exupéry, « si tu veux construire un bateau, enseigne aux gens la nostalgie de l’infi ni de la mer ». Depuis qu’Ulysse, le voyageur classique de l’Antiquité, a vaincu les mers avec son bateau, inspirant à Homère sa grandiose Épopée, les bateaux exceptionnels alimentent ce rêve. Aménager merveilleusement ces bateaux, les yachts de luxe du 21è siècle, et prolonger ainsi la légende de leur prestige, c’est la passion d’Oliver Treutlein et Konrad Ellerhorst.

Ils existent donc vraiment, ces tapis magiques. Pas seulement dans les contes. Créés pour tourner le dos au monde dans un bel intérieur, pour plonger dans une atmosphère de beauté et de confort haut de gamme. Que ce soit sur l’eau ou sur terre : les tapis créés par Konrad Ellerhorst et Oliver Treutlein font vibrer les sens. Ils atténuent agréablement tous les bruits, sont une caresse pour les pieds, qui se font le plaisir de se dénuder, et la brillance de leurs couleurs est un véritable régal pour les yeux : indigo, rouge corail, brun mocca. Ou Celadon, un vert clair déjà synonyme de joie, bonheur et abondance. Et, au détour d’un motif, on retrouve toujours le rose vibrant, le mauve et le pourpre royal, cette couleur extravagante emblématique de la bohème des années vingt. Alors qu’un tapis aux couleurs intenses et vives inspirait l’Orient, le même dessin dans les tons pastels semble provenir directement du classicisme suédois. Pourtant on y trouve les mêmes feuilles, fleurs de roses ou grenades stylisées. Tout comme l’élégante tulipe, la première et la plus belle de toutes les fl eurs, ici exubérante et opulente, là délicate et discrète. Les formes géométriques n’offrent pas moins de facettes. Autrefois rencontrées dans les tapis de Byzance, elles incarnent aujourd’hui le minimalisme et la modernité. Surtout lorsqu’elles sont combinées au noir classique et noble, synonyme à juste titre en héraldique d’intelligence, de sagesse et de constance et qui, comme teinte de fond, fait briller toutes les autres couleurs. La vaste collection est complétée par différents motifs ton sur ton, dont la monochromie révèle une fois encore le grand talent de leur créateur.

C’est en effet là que résident le secret et l’art du designer Konrad Ellerhorst : créer des scènes d’une beauté à couper le souffl e et remplies d’effets surprenants et de goût. Et conserver une signature authentique et incomparable malgré ce jeu de possibilités et variations infi nies. Les photos de ce livre vous donnent une première impression d’une grande collection de tapis tuftés à la main, disponibles en une douzaine de coloris chacun, pouvant être fabriqués par la manufacture O.T. dans n’importe quel autre coloris et n’importe quelle dimension personnalisée et posés sur place avec le plus grand soin, dans le monde entier. Un luxe exceptionnel qui contribue à donner au monde sa valeur.

Menu